La FSSS–CSN

Composée à 80 % de femmes, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) compte près de 130 000 membres, répartis dans 380 syndicats. En santé et services sociaux, la FSSS–CSN est présente dans toutes les catégories et représente tous les titres d’emploi du réseau.

Grâce à cette forte représentativité, les membres de la FSSS–CSN peuvent échanger concrètement entre travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux, ce qu’aucune autre organisation à l’extérieur de la CSN ne permet.

Chef de file en négociation

Les fleurons des conventions collectives en santé et services sociaux, dont tous les travailleuses et les travailleurs du réseau bénéficient aujourd’hui, ont été obtenus grâce à l’acharnement de la CSN et de ses fédérations dans la santé et les services sociaux, la FSSS–CSN et la FP–CSN.

Que ce soit pour mettre en commun leurs intérêts et leurs stratégies, ou pour se bâtir un rapport de force favorable, la CSN et ses fédérations dans la santé et les services sociaux constituent une option imbattable.

Services inégalés

La FSSS–CSN met à la disposition de ses membres une équipe aguerrie de 130 conseillers, conseillères et employé-es de bureau dédiés, entre autres, aux questions des relations de travail et de santé et sécurité du travail.

Ses 14 points de service répartis partout au Québec permettent à la FSSS–CSN de soutenir tous ses membres, partout sur le territoire.

À la FSSS–CSN, chaque syndicat bénéficie d’une complète autonomie.

La CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable.

Défense des services

La FSSS–CSN se démarque par son combat social soutenu. Sa grande expérience et sa représentativité lui confèrent la crédibilité requise pour intervenir auprès des nombreux acteurs du réseau. Les membres de la FSSS–CSN peuvent compter sur leur organisation pour contribuer efficacement à la promotion d’un réseau public de services de santé et de services sociaux universels, gratuits et de qualité. Mais aussi pour défendre les droits des travailleurs et des travailleuses qu’elle représente.